29/03/2017

Pêche au leurre des sparidés en méditerranée



Par Jean-Christophe BROUET

Durant la trêve de la pêche du Loup on peut compter sur les sparidés pour continuer à nous amuser au bord de l’eau l'hiver en méditerranée. Cette année les conditions climatiques et la température de l’eau dans mon secteur de la méditerranée étant particulièrement perturbées par rapport à une année normal cette pêche s’est décalé de quelques mois vers l’hiver.
 


C’est toujours armé de ma fidèle Dancing Bream 78 JY  (3-15gr) que je pars arpenter les trottoirs côtiers pour débusquer mes compagnons de jeux. Comme dans la plupart des pêches les conditions météorologiques sont prépondérantes et conditionnent  en partie la réussite de cette recherche.

Comme la pêche de la Truite c’est une pêche de postes, qu’il faut rechercher suivant la direction du vent et des vagues ceux-ci peuvent changer mais les conditions favorables sont souvent synonymes d’écume et de brassage des roches par les vagues qui chahutent les petits poissons que les Sparidés viennent, dans ces conditions, chasser tout comme le Loup.


Cette année les conditions sont un peu extrêmes et la pêche un peu plus compliqué, il m’a fallu prospecter d’autres spots un peu plus abrités pour pêcher correctement.



J’ai donc jonglé avec des spots très peu profond à l’abri des éléments déchainés avec les AKM 48
Qui prospectent idéalement ce type de fonds et des spots plus exposés et plus profonds à l’aide du Wavy 65 et du D-Contact 63 qui tiennent très bien ces conditions de courant et de vagues puissantes.



Cette pêche permet souvent de toucher de belles  pièces de sparidés qui vous procurent de belles sensations en combat sur ce matériel léger mais néanmoins puissant !


La remise à l’eau est également un bon moment permettant une petite photo et de pouvoir préserver la ressource de nos pêches future.

Jean Christophe BROUET

28/02/2017

Ouverture truite 2017 : J-11 !


Par Laurent Renard
AR-FS Minnow, une valeur sûre que ce soit en ruisseau ou en rivières !
 L'an passé, il m'est arrivé une chose qui ne s'était pas produite depuis 35 ans que je pêche la truite : je n'ai pas pu faire l'ouverture ! En effet, des obligations professionnelles m'ont tenu éloigné des rivières ce jour-là. Mais je compte bien me rattraper cette année ! Ce sera le 11 mars.
Si, si, elle existe bien !
Ce jour d''ouverture est toujours particulier dans la vie d'un pêcheur de truites. Certains le fuient comme la peste préférant attendre quelques jours avant de s'aventurer au bord de l'eau n'aimant pas pêcher au milieu de la foule. D'autres comme moi, ne le rateraient pour rien au monde, tout en sachant que ce jour-là peut être décevant quant aux résultats obtenus.

Le D-Incite est un leurre très polyvalent.
Le tout est de mettre toutes les chances de son côté, et de planifier un tant soit peu sa journée de pêche en fonction des débits des cours d'eau, de la météo, et de la fréquentation habituelle des lieux de pêche (quand on connait un peu sa région).

En fin de crue, les poissons ont parfois des robes très claires sur les rivières calcaires.
J'ai pour habitude de passer ce week-end d'ouverture au pied des Cévennes personnellement où je retrouve avec grand plaisir les rivières de ma jeunesse. Et ce sera donc le cas cette année.



La journée devrait être rythmée ainsi si les conditions d'eau ne changent pas d'ici là : pêche en ruisseau et petite rivière le matin aux leurres, et ensuite en grande rivière,  pêche à la mouche en début d'après-midi puis aux leurres à nouveau pour clore la journée.

D-Contact 72
 
En ruisseau, je privilégie de petits leurres comme le Jade, le Luna, le D-Compact, le D-Incite 44, le D-Contact 50 ou encore le D-Concept 48 que je manie avec ma Smith Interboron.

Luna 47 : un très bon leurre pour pêcher les ruisseaux.


D-Concept 48 MD : pour pêcher creux et prospecter plus lentement un poste.
En petite rivière, D-Contact 50 et 63, D-Incite 53, AR-FS Minnow, et Pure nacre sont mes armes préférées et j'utilise de préférence la Dragonbait Trout 2-8 g.
Beau bécard sur D-Incite 53
Pour les grandes rivière, j'utilise les D-Contact 72 et 85 (j'attends beaucoup du nouveau coloris WH en 72 cette année !), Cherry Blood LLS 70 et 90 (pour les zones lentes), Cherry Blood Deep 70 et MD 90 sur les radiers profonds. Ma canne de prédilection est dans ce cas la Dragonbait Trout 8'3 en 4 brins que je trouve particulièrement adaptée à cette pêche. C'est d'ailleurs le modèle que j'utilise le plus que ce soit en grandes rivières ou en rivières moyennes !

En grande rivière, il ne faut pas hésiter à utiliser de gros leurres : ici D-Contact 85.

Je vous souhaite à tous une bonne ouverture 2017 et une excellente saison de pêche !


Si vous souhaitez plus d'informations sur l'utilisation concrète des leurres cités, je vous conseille ce lien :

 
 

18/02/2017

Pêche du thon - Récit d'une journée mémorable !

Par Benjamin Jacquot


Il y a des journées comme ça, où la nature nous offre ce qu’elle a 
de plus beau et je vais essayer de vous le faire partager. 

"Flash back" sur une journée merveilleuse, une journée comme on voudrait en vivre tous les jours.

Freddy avec un thon rouge


Cela faisait déjà un bon mois que nous échangions avec Freddy et Julien pour caler une journée d’enseignement de la pêche des thons sur chasse en Méditerranée. Après quelques échanges téléphoniques, nous trouvons un terrain d’entente sur un dimanche de septembre pour traquer les thons Méditerranéens… Les prévisions météorologiques sont excellentes et je leur donne donc rendez-vous à 8h30 pour une journée que nous espérons productive et riche d’enseignement.
Après avoir vu le matériel, les nœuds et la technique, Il est environ 9h30 lorsque nous sortons du Rhône mettre en application la théorie.


Nous aurons à peine le temps de manger un croissant que je repère déjà un énorme bouillonnement à l’horizon… Je donne les derniers conseils et nous voilà déjà dans une immense chasse ! Freddy et Julien sont impressionnés mais ils ne se démontent pas ! Les Saruna Dragon et Super Surger 100 volent avec précision dans les remous…
Je regarde mes deux stagiaires du coin de l’œil, quand un énorme Splash surgit à moins de 10 mètres du bateau.
Je suis la tresse de Julien du regard et je comprends instantanément que c’est pour lui… je lui dit : « C’EST POUR TOI !!!!! » à peine le temps de le souffler que je le vois déjà plié en deux, accusant un rush puissant !!! Yessss, c’est pendu !!!

Julien en combat sur un thon rouge avec une canne KGS 74 H


Julien travaillera son premier poisson correctement et rapidement. C’est essoufflé mais heureux qu’il terminera ce combat sur un poisson d’une quinzaine de kilos. Le Dragon saruna est parfaitement piqué sur la lèvre inférieure. Juste le temps de le relâcher dans les meilleurs conditions et je dis à Freddy que maintenant c’est à lui de mettre en application la théorie….

Saruna Dragon
 Mais avec Freddy (Un chasseur de gibier hors pair), c’est tout en couleur et c’est donc armé d'un Super Surger 100 rose (#3) qu’il attaque la chasse suivante…

Super surger 100 rose (colorie #3)


Et bimmmmmm !! Dès la chasse de thon suivante, il se fait coffrer son Super Surger…

Super Surger 100 parfaitement coffré !


Un poisson en pleine forme forme qui repartira à toute allure rejoindre ces congénères!!

Plus la matinée avance, plus les chasses se font belles et durables. Dans une même chasse nous enregistrerons jusqu’à 6 touches !! Du délire….........

Petit thon rouge pris sur chasse
 ____

Thon rouge pris sur chasse


____

Thon rouge pris sur chasse


Petit plongeon avec un thon pour la relâche

A 14h00 nous devons être à 5 poissons au bateau et une dizaine de touches non concrétisées lorsque l’activité se calme un peu… Nos amis les dauphins nous ferons tout de même un petit coucou pendant cette période « creuse ».

Dauphins
 L’activité reprendra vers 16h00 et nous ferons 3 thons supplémentaires et deux ou trois touches non concluantes !
Une autre relâche dans l'eau pour Freddy

 Nous rentrons au bercail vers 17h30, nous sommes lessivés mais l’expression de nos visages en dit long...

Retour de la journée d'enseignement de la pêche sur chasse
 Une journée magnifique, riche d'enseignement avec 8 poissons au bateau entre 15 et 30kg (tous relâchés dans d’excellentes conditions) et plus de 12 touches non concrétisées !!!

Matériel utilisé :
•    Canne: SMITH KGS 74H
•    Tresse: GOSEN W PE5
•    Leurres: Saruna Dragon et Super Surger 100


Si comme Julien et Freddy vous souhaitez apprendre ce sport, faite confiance à Exotic Fishing Méditerranée et son moniteur-guide de pêche diplômé d'état pour vous enseigner toutes les subtilités de la pêche des thons sur chasse.

A très bientôt
Benjamin
Suivez aussi Exotic Fishing Méditerranée sur Facebook

08/02/2017

KOZ et KAYAK, un mariage de raison…

Par Aurélien PEREZ



La série K.O.Z. n’est plus à présenter depuis sa sortie il y a quelques années. Elle s’est vite faite remarquer avec son look « bloody army », tant par les pêcheurs voyageurs, les pêcheurs de thons et autres poisons trophées. La gamme couvre l’ensemble des besoins en terme de gabarit et de puissance. Des côtes françaises aux mers tropicales, elle a déjà fait ses preuves de par le monde. Peut être lui restait il un dernier test, pour le plaisir, se faire embarquer au Panama…en kayak…

…et à la fraîche, décontracté…
Mon ami Jeremy,  guide à Arcachon et partenaire Smith, à bord du Masta fish débarque à Panama city avec ses masta potes, et son masta tube rempli de Koz, pour une semaine de pêche en kayak avec Pascal Artieda de l’organisation  Panama kayak adventure, c’est sûr, va y avoir du sport …!

Petit brief sur le terrain de jeu : le centre de pêche de Pascal a été monté il y a 3 ans, suite à de nombreuses prospections sur cette côte sauvage et préservée du Pacifique. C’est un centre dédié à la pêche en kayak, niché au cœur d’une baie protégée du parc naturel de Cerro Hoya, avec ses  forêts primaires, ses singes, ses jaguars, ses toucans et ses…carpes rouges monstrueuses !

Antoine décroche le graal en kayak, une carpe rouge de plus de 40 lbs !!

 Cette semaine là, l’eau est très claire, il y a peu de houle, et un vent du nord assez marqué. Les conditions ne seront pas des plus faciles, même au bout du monde et dans une destination de rêve, le facteur chance à son importance…mais avec des pros tout peut arriver !
Les modèles embarqués et testés pour une pêche en kayak « extrême » sont la KOZ 76, monté avec saltiga 6500 et dogfight 7000 plus tresse 90 lbs, la KOZ 69 monté en 50LBS avec saltiga 3500 et stella 6000, la KOZ 70, type bar, montée avec un stella 5000 et tresse de 30lb. Et enfin, même si elle ne fait pas partie de cette série,  mon expérience en tropical ne me fait jamais partir pour une partie de pêche, même en kayak sans une AMJ S54H, pour le jig et la pêche en traîne avec un vif, canne toujours aussi efficace et plaisante dans les combats sur des petits comme des gros poissons, et ultra adaptée à la pêche en kayak.

Ready to fish…
 Pour cette joyeuse équipe qui n’avait jamais abordée la pêche en kayak, l’apprentissage s’est fait très rapidement, et les premiers poissons pris ont finis de parfaire la prise en main. Les kayaks sont parfaitement adaptés et équipés pour la pêche.


La pêche démarre en demie teinte, avec des poissons bien présents sur les postes, mais les nombreux suivis non concrétisés, les attaques timides et des poissons qui prennent du bout des lèvres, amènent à de nombreux décrochés. Va falloir pêcher plus technique si on ne veut pas passer à côté du séjour.

Pargo roquejo par jeremy
 L’eau claire nous amène à pêcher plus fin, et de toutes façons après les 2 premières journées de pêche, il faut se rendre à l’évidence, la plus grosse de la série des cannes K.O.Z, la KOZ 76, est un peu surdimensionnée pour être manipulée des heures entières sur un kayak.  Lancer et animer correctement des poppers et des stick bait de plus de 100g sur une tresse 90lbs devient vite harassant  lorsque tout le travail se fait à bout de bras, en surélevant l’ensemble pour être à la bonne hauteur. Nous les garderons sur le bateau d’assistance, qui s’occupe de la logistique et du transport des pêcheurs et des kayaks sur les « hot spots ». Elles serviront sur des zones bien précises ou pour les quelques pêches en bateau que nous avons faites.

Joli pompano !!
 De plus, le frein maximum utilisé en kayak n’est pas le même qu’en bateau, question d’appui ! Lorsqu’une carpe rouge, après avoir suivi le leurre décide de l’avaler à proximité du kayak, et retourne à son cailloux, si le frein est trop serré, la sanction est immédiate, c’est le bain !
C’est pour ces raisons, de confort et de logique que nous ne pêchons plus qu’avec des cannes de 60/70 Lbs, un compromis parfait puissance/frein utilisé/confort. 

Broomtail grouper,( pour les intimes), sur AMJ
 On se rabattra alors sur un modèle plus polyvalent de la gamme, et plus adapté, la koz 69 comme canne principale, et la Koz S70L en canne légère. La koz 69 : cette canne s’est très largement démarquée, ça aura été LA canne en tête de podium, elle combine taille parfaite, puissance et nervosité du blank, pour animer parfaitement les leurres moyens à  gros et mettre « au sec » les plus beaux spécimens touchés. 

  
Joli coq par Jean Marc, sur koz 69
Masta carangue bleue capitaine !!
Et parce qu’il a parfois du sortir du très light en eau très claire(mini casting jig 25/35g ) la « petite » Koz S70L a trouvée parfaitement sa place à bord, avec petits leurres (mention particulière au sardinerun 130), et…des gros poissons. 

Première carpe pour Lolo avec sardine run130
 Finalement, avec une équipe surmotivée les résultats auront été plus que corrects. Ne pas se borner à vouloir à tous prix pêcher avec du gros matériel, s’adapter aux conditions et garder confiance même après des périodes de calme, ça paie. Pour des raisons de sécurité, nous n’embarquons aucun poisson avec le leurre dans la gueule sur les kayak pour la traditionnelle photo. 
Leurres utilisés avec succès au Panama : A cup, Tobiika, Magnum Surger, Sardinerun, jigs metal forecast.

A-CUP
TOBIIKA
MAGNUM SURGER
SARDINERUN


Des essais concluants pour cette série de cannes embarquées sur les kayaks,  on peut vraiment parlé d’un mariage… réussi  et parti pour obtenir les noces d’or dans quelques années !

La jungle et la mer pour témoins, le mariage peut commencer
 Autre  moment fort du séjour :
Tarpon en 30 lbs sur un « secret spot », en lac dans la jungle… en recherchant le snook avec la Koz S70L lors d’une  journée escapade proche de Panama city, en attendant le reste de la troupe… ca commence bien !
40 minutes de folie pour le  mettre au sec, La koz 70 dans tous ses états !

Et oui  c’est …en France qu’on fait plier la koz 76!!! 
ici avec un thon rouge à bord du Mastafish…

Aurélien Perez